La dernière aventure... écrite avec Mathilde

Les premières lignes...

Elle pourrait presque compter les battements de son cœur, tant il cogne dans sa poitrine. Il voudrait sortir de sa cage qu’il ne s’y prendrait autrement. Elle se demande si l’on peut s’évanouir de frayeur... De l’extrémité de ses pieds nus, elle vient agripper le rebord de la balustrade. Et se décide enfin à regarder en bas.
Oh mon Dieu…
Cent quatre vingt deux mètres! Tout au fond du canyon, un mince filet reflète les rayons du soleil, de part et d’autre d’une petite pièce d’eau, comme des centaines de miroirs d’argent et d’or que l’on agiterait sans cesse. Le paysage s’ouvre sur des kilomètres, fantastique, gigantesque, il a fallu des millions d’années pour que ce torrent patient et impétueux, dont on entend le bruissement incessant, creuse ces fabuleuses gorges où se côtoient toutes les couleurs de l’ocre au bleu, du vert à l’indigo, du noir au rouge. Encore un centimètre…
Les courbes élégantes du pont enjambent le canyon, et leurs lignes fuyantes accentuent encore ce vertige intense qui prend à la gorge, oppresse la respiration. Le pont le plus haut d’Europe… Va-t-elle mourir sur place? Ou perdre simplement connaissance? Un moment, elle l’imagine…
Mais qu’est-ce que je fiche ici?
Le vide… le vide paralysant, le vide affolant, l’énorme vide s’ouvre en dessous d’elle, si épouvantable, mais aussi, si sournoisement attirant… Derrière elle, Nolwenn. Toute verte, angoissée sans doute, la jeune Bretonne ne respire plus non plus… car ensuite, ce sera son tour…
Nicolas ne vaut guère mieux, il avale sa salive… et regarde cette jeune fille de seize ans, objet de tous ses rêves… prête à faire le grand saut… La brunette est revêtue d’un simple tee-shirt blanc, un short en jean, d’où émergent de jolies gambettes nerveuses et bronzées… Il fait beau.
Allons… du courage… finissons-en… Encore un centimètre ou deux… les pieds sont à peine en équilibre. Les poings serrés, Ségolène respire un grand coup… ferme les yeux… tombe en avant… Une impulsion…
Elle se jette dans le vide!

La belle couverture d'Emmanuel...

Et un chouette dessin : sur le pont de lianes...

Et pour en savoir plus, la carte du Gabon...

Quelques photos du Gabon... Trois filles dans une mission perdue sur la côte Ouest, à Mayumba...
Mathilde, Marthe et Marie. Eh oui, elles existent vraiment, je les ai rencontrées !



Voilà des images (prises en 2008) de la mission de Mayumba, de la forêt, des pistes, de plages, de la nature... le décor du livre...

Et le site de l'institut du Christ Roi, qui maintient actuellement des religieux au Gabon :